Tropicooooool !

En ce moment, on a un temps très estival !

ça devient normal au mois d’avril depuis plusieurs années.

C’est très plaisant même en confinement. Un petit air de vacances.

Ce soleil m’a donné envie de fabriquer le flamant rose acheté l’été dernier chez Agent Paper pour décorer la chambre de Lucile. Chambre sur le thème des flamants roses et des tropiques. Elle aime le bleu lagon « celadon » (qu’on a mis sur 2 murs), les flamants, les toucans, les perroquets… Il était donc temps de lui faire ce joli buste « trophée » de flamant en papier cartonné.

Je savais qu’il fallait au moins 2 heures pour le faire. Donc j’y allais à reculons. J’avais peur que ce soit ultra compliqué et tout raté. Comme tous ces trucs qu’on voit… On se dit « fastoche » ! et quand on essaye… c’est pitoyable !

Et bien là, je ne suis pas mécontente de moi !

En effet, j’ai du mettre 2 à 3 heures pour le faire. En plusieurs fois. Son cou n’est pas tout à fait droit. Et pourtant j’ai fait de mon mieux pour bien suivre les orientations de collage.

On pourrait croire que c’est ultra prise de tête ! Mais personnellement, j’ai trouvé ça très zénifiant. Bien sûr, il faut de la patience et être méticuleux. Mais on voit vite le résultat et c’est très motivant.

 

Alors comment ça marche ?

Le kit fournit les planches de papier avec le formes prédécoupées et un rouleau de double face très fin.

Les traits des plis sont facilités avec des pointillés de découpe (attention donc à ne pas trop marquer le pli). Chaque segment est numéroté. Le but étant de coller du double face sur chaque section numérotée où il n’y a pas de rabat et de coller les rabats sur le double face ayant le même numéro.

Le dernier morceau à coller est un socle qui referme la bête et permet de facilement l’accrocher au mur avec un clou.

 

 

J’ai vraiment aimé le faire.

J’en achèterais peut-être d’autres pour décorer la salle de jeux.

J’aime bien le lama, le panda roux, le cerf classy et l’éléphant.