Découverte des Temaris

En mai dernier, lors de notre week-end annuel avec une vingtaine d’amis, j’ai découvert les temaris.

Ce sont des balles originaires de Chine, puis introduite au Japon entre 1400 et 1500 (donc ça fait un bail). A l’origine ce sont des balles pour les enfants confectionnées avec les restes de soie de vieux kimonos.

Elles étaient offertes aux enfants par leurs parents lors du Nouvel An. Lors de la fabrication, on pouvait placer à l’intérieur un papier avec un voeu, du riz, un grelot…

Avec le temps, les coutures ont laissé place aux broderies de plus en plus complexes. Et après l’arrivée du caoutchouc, les Temaris sont devenus des objets d’art.

Brice, un ami fan du Japon, s’est mis à fabriquer des temaris. Oui ! un homme ! ça change non ? Il aime les activités manuelles qui lui sont certainement relaxantes.

Vous pourrez voir ci-dessous les différentes étapes de la confection des Temaris. Les plus belles photos ayant été prises par Romain et mon mari, Damien. Les photographes du week-end.

     
   

A l’intérieur, il y a des chutes de tissu. De vieux tshirts.

Les tissus sont enroulés, emmitouflés dans du fil blanc de couture. C’est là que la forme boule est faite. On ne dirait pas mais c’est assez rapide à faire finalement.

Ensuite, après de calculs savants à l’aide d’un ruban de papier, la balle est divisée en plusieurs quartiers bien identiques. Ils sont délimités par du fil de coton blanc.

Et alors ensuite, y’a la broderie en fil de coton perlé… et ça doit être super long ! J’ai pas tout suivi… Le livre de Brice est en…. japonais ! Mais si ça vous tente, il en existe en français.