Interlude lecture…

C’est marrant, mon dernier post de lecture date d’avril 2018 ! Et le plus drôle c’est que je disais qu’en 2018, j’allais me remettre sérieusement à la lecture ! En fait, j’écris ça chaque année !

Oui mais… cette-fois-ci c’est vrai ! J’ai arrêté Netflix sur mon Smartphone (sauf pendant ma pause dej) et j’ai bien freiné les petits jeux vidéos chronophages.

En 2018, j’ai essentiellement lu la suite de…

la série Felicity Atcock de Sophie Jomain

En avril 2018, je finissais mon article en pleine lecture du tome 3. J’ai lu les 2 tomes suivants (si je ne me trompe pas…), c’est-à-dire les :

  • Tome 4 : Les anges sont sans merci
  • Tome 5 : Les anges battent la campagne

Je dois dire que lorsqu’on lit une série comme ça, bien qu’on ait très envie de connaitre la suite, on s’essouffle un peu. Mes créneaux de lecture se sont donc bien espacés.

Mais, bien entendu, si je les ai tous lu c’est que j’ai beaucoup aimé. L’univers, l’héroine, le style d’écriture…

J’ai quand même fait une petite pause, et je n’ai pas enchainé sur le tome 6. ça c’est pour un peu plus tard.

Et en 2019, par rapport à d’habitude j’ai enchainé les livres suivants :

Les Soeurs Carmines de Ariel Holzl

Une amie qui écrit un blog sur ses lectures m’a donné très envie de lire ce livre. Et je n’ai pas été déçue !

L’histoire en elle-même n’est pas forcément très originale mais l’univers dans laquelle elle se déroule l’est totalement ! Tout comme mon amie, c’est plus la découverte de ce monde particulier au fil des pages qui m’ont fait le dévorer avidement, que pour l’intrigue.

Un monde assez noir avec un système de castes et des personnages tout aussi étranges et sordides… L’héroïne est une monte-en-l’air, une cambrioleuse qui vol par les toits. Une sorte de yamakasi !

Il y a 2 autres tomes de sortis. Je les lirais sans doute pour connaitre la suite.

Résumé :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Les Roses de Somerset de Leila Meacham

J’ai lu l’autre tome de cette saga l’année dernière. Sans le savoir, j’ai commencé par le 2e tome… Mais… en fait le 2e tome, La plantation, est le préquel de celui-ci ! Donc finalement j’ai l’impression de l’avoir lu dans l’ordre !

Si vous aimez les grandes sagas familiales au temps de la conquête du Texas, des plantations de coton, je vous conseille vivement des deux livres.

La plantation relate l’histoire de la famille Toliver de 1840 (je crois) à 1900. Et les Roses de Somerset continue de 1915 à 1980 !

Résumé :

1916, Howbutker, Texas. Lorsque son père meurt, Mary n’a que 16 ans. C’est elle que Vernon Toliver a désignée comme l’unique héritière de sa plantation de coton. A charge pour elle de régler les dettes qu’il laisse et de subvenir aux besoins de sa mère et de son frère aîné, qui s’estiment spoliés. Sans doute Vernon avait-il compris que seule sa fille était animée par la même passion que lui pour le domaine familial. Mais, pour faire vivre les terres de ses ancêtres, Mary devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy? Des décennies plus tard, Mary décide de déshériter sa nièce, Rachel, pourtant bien résolue à reprendre sa succession. Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas historiques pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.

La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker

Je sais, beaucoup d’entre vous l’ont peut-être déjà lu car il a fait fureur à sa sortie ! Ils ont même sortis une série entre temps avec Dereck de Grey’s anatomy (qu’il faut absolument que je regarde maintenant ! Je parle de la série Harry Québert… et les saisons 13 et 14 de Grey’s d’ailleurs…)

Et bien pour ceux qui ne l’auraient pas lu, je vous le conseille vivement. Je n’ai pas pu lâcher ce livre et je l’ai lu en une semaine. Et pourtant il fait 850 pages !

L’intrigue est bonne et truffée de rebondissement jusqu’aux dernières pages ! Alors oui, certains diront que ça traîne parfois en longueur… Mais personnellement j’ai adoré !

Je n’ai qu’une chose à dire : lisez-le !

Résumé :

Un jeune écrivain à succès vient en aide à son ami Harry Quebert, inculpé pour le meurtre d’une jeune fille de 15 ans avec qui il avait une liaison. Pour faire la lumière sur cet assassinat vieux de trente ans, il mène son enquête et en fait un livre.

Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Un collège m’a vu lire l’affaire Harry Québert et m’a conseillé de lire celui-là du même auteur. J’ai donc filé direct à la bibliothèque. Et là je m’aperçois que c’est une suite de Harry Québert. Enfin presque… Le personnage principale est aussi le jeune écrivain. Mais là, il nous ouvre les histoires de secret de famille avant et après un grand Drame… Ficelé de la même façon que le précédent, on est tenu en haleine jusqu’à la fin.

Résumé :

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012 il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman.
Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Voilà tout ce que j’ai lu depuis un an. Je ne pense pas en avoir lu d’autres… Ou alors si c’est le cas c’est qu’il ne m’a pas marqué !

J’ai quasiment fini mon livre en cours… Mais je ne dirais rien pour avoir de quoi dire la prochaine fois ! en espérant encore une foi, que ce ne sera pas dans un an !